Le blog de Samy

Nutrition Biologie Prévention

 
 
  • Samuel

Introduction à la "Nouvelle biologie"

Mis à jour : mai 27

Manger peut paraître l'acte le plus anodin qu'il soit tant il est essentiel, mais au-delà du fait d'apporter de l'énergie vitale, l'alimentation est un véritable pilier de notre santé. Nous vivons à une époque où il est de plus en plus difficile de savoir comment manger. Il ne viendrait à l'idée de personne de mettre de l'essence dans une voiture diesel; c'est pourtant ce que beaucoup de personne font avec leur alimentation sans même s'en rendre compte...


Qu'est ce qui est bon pour la santé ?


Un régime végétarien ? Des fruits et des légumes ? Oui, tout le monde le sait, mais pourquoi ?

Comment la cuisson affecte l'impact des aliments sur notre organisme ?

La réponse : enfants, on a tous joué au moins une fois à ce jeu où il fallait faire rentrer des objets de forme carré, rond ou triangulaire dans des trous de mêmes formes. C'est de cette façon imagé que je conçois la nutrition : apporter ce qu'il faut, là ou il faut et quantité adaptée.


La science nous permet de comprendre de mieux en mieux la physiologie et la biologie du corps humain, ses besoins, ses rouages complexes où viennent se méler la génétique et l'épigénétique, donnnant à chacun d'entre nous sa singularité.

Les dernières découvertes sur le microbiote intestinal viennent enrichir l'équation en nous apportant des réponses précieuses, mais aussi beaucoup de nouvelles questions. Je pensais que notre patrimoine génétique s'exprimait quoi qu'il arrive, que c'était immuable. Lorsque j'ai appris l'existence de l'épigénétique, j'ai compris pourquoi je me trompais. De nombreux facteurs externes (alimentation, environnement, émotions, etc.) influencent l'expression de nos gènes. Nos forces et nos faiblesses héréditaires ainsi que notre mode vie, influencent ni plus ni moins que les facteurs de risques de telle ou telle maladie.





Comment les identifier ?


C'est précisément là où la Nouvelle Biologie entre en jeu.

Fondée par André Burckel en partenariat avec le laboratoire LIMS mb next, la Nouvelle Biologie permet d'objectiver des facteurs de risques de différentes pathologies impossible à déceler autrement que par des analyses biologiques. Avec comme base d'évaluation des valeurs biologiques santé déterminées par les dernières données scientifiques, on peut ainsi voir si l'éléments en question en en quantité suffisante pour exercer ses effets protecteurs.

Ni trop, ni trop peu.

Si les carences semblent facilement être associées à des effets délétères pour l'organisme, la plupart d'entre nous ignorent souvent que les excès peuvent l'être tout autant. En biologie, la théorie ne reflète pas forcement la réalité. Un symptôme est une manifestation physique qui peut être diagnostiqué cliniquement par un médecin. Mais lorsqu'il n'y a pas de symptôme, cela veut il donc dire que tout va bien ?

Connaître ses déficits ou ses excès permet d'identifier et d'anticiper la survenue de maladies.

On n'apprend pas à nager à quelqu'un qui est entrain de se noyer. Dr Louis Berthelot


Vous vous demandez peut-être comment un sportif de haut niveau peut-il autant s'intéresser à la santé ?


En 2016, j'ai perdu ma maman d'un cancer. Quel était son statut en vitamine D, B9 et B12 ? Son microbiote était-il diversifié ?

Aujourd'hui, les gens doivent savoir qu'il est possible voir des choses extraordinaires à travers la biologie. La vraie prévention existe et à mon sens, elle ne consiste pas qu'à donner des conseils généraux à tous même si il faut bien commencer à sensibiliser les gens. Je me rends compte que beaucoup attendent d'être malade pour commencer à prendre soin d'eux...

Pourquoi ?

Un symptôme = un médicament et il faut qu'il soit remboursé sinon, on ne l'achète pas ! J'exagère bien sûr, mais lorsqu'on y pense, nous avons été formaté à ne pas dépenser d'argent (de notre poche) pour une chose aussi "inutile" que la prévention.

"Tant que je n'ai pas de symptômes, c'est que tout va bien".

Je me répète, mais cette notion est capitale pour comprendre l'immense pouvoir préventif de la biologie au service de la santé : une voiture ne tombe pas en panne d'essence d'une seconde à l'autre, un voyant sur le tableau de bord nous informe de la quantité d'essence qu'il reste, c'est un "marqueur spécifique" de l'état de réserve du carburant. Continuer de rouler alors que le voyant est rouge, on rentre dans un "facteur de risque" de panne d'essence, on ne sait pas quand ça va arriver, mais ça va arriver, tôt ou tard...

La Nouvelle Biologie permet donc voir, de la manière la plus objective qu'il existe, l'état de différents marqueurs biologiques associés à des facteurs de risques de pathologies et ainsi d'agir de manière précise pour les corriger.


©2020 samuelhonrubia.com. Créé avec Wix.com